ACTIVITÉS PHYSIQUES POUR LA PÉRIODE PRÉ ET POSTNATALE

Entrevue avec Josée Lavigueur

Bonjour, mon nom est Maryse Martin, je suis dans le domaine prénatal et postnatal, c’est ma passion.  Je fais de l’enseignement depuis plusieurs années dans le domaine et, j’ai l’honneur, je dirais la chance d’être avec une personne que j’admire beaucoup, Josée Lavigeur.

Bonjour, bonjour Maryse, bonjour tout le monde.  Cela me fait vraiment plaisir.  Tu parles d’un honneur, mais pour moi, c’est un grand plaisir que tu penses à jaser avec moi aujourd’hui.

C’est un gros cadeau que j’ai aujourd’hui.

J’aimerais que tu nous parles aujourd’hui, étant donné que tu es une spécialise dans le domaine des exercices, de ce tu penses des exercices en pré et en postnatal ? À quoi les femmes doivent porter attention.

La chose la plus importante et c’est l’élément de base, c’est que lorsque  l’on est enceinte, on n’est pas malade, ça c’est un très vieux mythe.

Moi, j’aime dire que l’on est plus vivante que jamais.  On est à l’opposé de la maladie.  Alors, cela c’est un mythe qui n’existe plus, c’est terminé.  Les femmes ont compris maintenant  qu’elles doivent bouger. Il y a même une période pas si éloignée alors qu’on disait au gens, si vous ne bougiez pas avant d’être enceinte, ne commencez pas pendant.  Cela non plus ce n’est pas vrai.

On met tout cela derrière nous, on bouge parce que l’activité physique ne peut qu’être bénéfique enceinte pour la mère et aussi pour le bébé. Les études sont de plus en plus évidentes là-dessus.  Donc, je dis, bougez, bougeons, il faut juste peut-être écouter son corps.  L’élément clé et super important c’est l’écoute de son corps.

Il faut s’assurer qu’on respecte les limites qui vont s’installer progressivement et, comme tu le sais, parce que je pense que je ne t’apprends rien, mais des fois c’est bon de le rappeler un peu à tout le monde.  C’est vraiment au premier trimestre, le moment le plus important mais aussi le moins évident alors que le ventre est moins apparent et alors que le bébé se développe que c’est un peu plus fragile.

Pour ma part, et tu me diras si tu es d’accord avec moi, de ce que j’ai lu et de ce que j’ai dit depuis de nombreuses plusieurs années, un des éléments qui est le plus dangereux pour le fœtus c’est la température corporelle qui grimpe trop.  Alors les femmes par exemple qui décident de s’entraîner très fort, l’été, à l’extérieur, c’est plus risqué.

Je pense que tu as raison.

Merci beaucoup.

Bravo Maryse pour ce que tu fais, je suis certaine que les femmes l’apprécient beaucoup.

www.joseelavigueur.com